^Haut de page

mod

Les Heures de Quesnoy

En 1726 arrive dans la bibliothèque de la collégiale saint Pierre de Lille un livre d'heures provenant de Quesnoy.
Le livre d'heures est un livre de prières qui permettait aux laïcs de suivre, chez eux, les offices monastiques à célébrer à heures fixes. Il était souvent offert en cadeau de mariage.

Ce manuscrit en parchemin écrit en lettres gothiques est actuellement conservé à la Bibliothèque Municipale de Lille sous la référence "Ms 224". Il contient un calendrier, des extraits des évangiles, les prières et heures de la Vierge, les suffrages des saints, les psaumes de pénitence, les litanies, les heures de la Croix, du Saint Esprit, l'office des morts et les quinze joies de Notre Dame. Il est richement décoré et enluminé. Sa couverture n'est pas d'origine, l'actuelle est plus modeste et date du XVIIe siècle. Le document quant à lui date du XVe siècle.

Sa présence dans la bibliothèque du chapitre est expliquée sur la première page "De très noble et très illustre Demoiselle de MAILLY marquise du Quesnoy 1726". En 1724 mourrait Isabelle de LONGUEVAL, veuve du marquis de Quesnoy à laquelle succèderont ses filles. C'est donc l'une de ces marquises qui fit don du livre au chapitre saint Pierre.


LivreHeures1

Son origine est par contre inconnue. L'ouvrage a été réalisé au XVe siècle, époque à laquelle les MAILLY n'étaient pas encore seigneurs de Quesnoy. A cette époque c'est François DONGNIES (+1459) qui régit la commune avec son épouse Péronne GUILBAUT dont le père Guy, seigneur de Quesnoy qui fut receveur d'Hesdin, avait épousé Péronne MANSEL. Or il se trouve qu'un autre receveur d'Hesdin juste après GUILBAUT fut Jean MANSEL (+ vers 1473, probablement un très proche parent de Péronne) dont la profession ne l'empêchait pas d'être également auteur. On lui doit les "Histoires romaines" publiées en 1454 et offertes à Philippe Le BON et un ouvrage enluminé les "Fleurs des histoires", histoire du monde depuis sa création jusqu'en 1422. Cet ouvrage fut richement enluminé dans un atelier de notre région. Or le manuscrit 224 a lui aussi été réalisé dans notre région puisque certains saints cités dans son calendrier sont typiquement régionaux. On peut donc penser qu'il fut offert en cadeau de mariage ou commandé par Guy GUILBAUT dans l'atelier que fréquentait son parent. Ouvrage très précieux qu'on se serait transmis soigneusement sur 10 générations jusqu'à la donatrice.

L'origine plus certaine du document devait se trouver sur un premier feuillet sur lequel apparaissaient des écritures (et donc probablement le nom du commanditaire) mais qui, malheureusement, a été coupé comme des traces nous l'indiquent. Il ne nous reste donc plus qu'à échafauder des hypothèses à ce sujet...

En voici les miniatures. Saurez-vous retrouver ce qu'elles représentes ? (Réponses tout en bas)

LivreHeures03 0
LivreHeures02  1
LivreHeures01 2
LivreHeures23
 4LivreHeures3
 5LivreHeures4
 6LivreHeures5
 7LivreHeures6
 8LivreHeures7
 9LivreHeures8
 10LivreHeures9
LivreHeures1011
LivreHeures1112

0 - Les évangélistes 1- Annonciation 2 - Visitation 3 - Nativité 4 - Annonce aux bergers 5 - Adoration des mages 6 - Circoncision 7 - Fuite en Egypte 8 - Couronnement de la Vierge 9 - David inspiré pour les psaumes 10 - Crucifixion 11 - Pentecôte 12 - Funérailles et combat de l'ange et du diable
Copyright © 2015 Doyenné Lys et Deûle  tous droits réservés.

Conformément à la législation européenne nous vous indiquons que nous utilisons des cookies. nous n'en gardons aucune trâce.