^Haut de page

mod

Textes de la messe jour

Vous trouverez les textes de la messe de ce jour et des jours suivants sur le site de la pastorale liturgique francophone :

AELF

 

Textes de ce jour :

  • Première lecture : « Si tu avais prêté attention à mes commandements ! » (Is 48, 17-19)

    Lecture du livre du prophète Isaïe

    Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur,
    Saint d’Israël :
    Je suis le Seigneur ton Dieu,
    je te donne un enseignement utile,
    je te guide sur le chemin où tu marches.
    Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements,
    ta paix serait comme un fleuve,
    ta justice, comme les flots de la mer.
    Ta postérité serait comme le sable,
    comme les grains de sable, ta descendance ;
    son nom ne serait ni retranché
    ni effacé devant moi.

    – Parole du Seigneur.

  • Psaume (1, 1-2, 3, 4.6)

    Refrain psalmique : (cf. Jn 8, 12)

    Qui marche à ta suite, Seigneur,
    aura la lumière de la vie.
     

    Heureux est l’homme
         qui n’entre pas au conseil des méchants,
    qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
    ne siège pas avec ceux qui ricanent,
    mais se plaît dans la loi du Seigneur
    et murmure sa loi jour et nuit !

    Il est comme un arbre
         planté près d’un ruisseau,
    qui donne du fruit en son temps,
    et jamais son feuillage ne meurt ;
    tout ce qu’il entreprend réussira.
    Tel n’est pas le sort des méchants.

    Mais ils sont comme la paille
         balayée par le vent,
    Le Seigneur connaît le chemin des justes,
    mais le chemin des méchants se perdra.

  • Évangile : Ils n’écoutent ni Jean ni le Fils de l’homme. (Mt 11, 16-19)

    Acclamation :

    Alléluia, Alléluia. Le Seigneur vient : allez à sa rencontre ! C’est lui le Prince de la paix. Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
    Jésus déclarait aux foules :
    « À qui vais-je comparer cette génération ?
    Elle ressemble à des gamins assis sur les places,
    qui en interpellent d’autres en disant :
    “Nous vous avons joué de la flûte,
    et vous n’avez pas dansé.
    Nous avons chanté des lamentations,
    et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”
    Jean est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas,
    et l’on dit : “C’est un possédé !”
    Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit,
    et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne,
    un ami des publicains et des pécheurs.”
    Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste
    à travers ce qu’elle fait. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.






Copyright © 2015 Doyenné Lys et Deûle  tous droits réservés.

Conformément à la législation européenne nous vous indiquons que nous utilisons des cookies. nous n'en gardons aucune trâce.